Mythologie du frigo magique

Il y a des centaines d’années, un peuple de petites bestioles a débarqué, grâce à une impératrice japonaise qui voulait aider un pâtissier français qui avait servi de la crème tournée à l’empereur (pour ceux qui sont intéressés, on peut vous envoyer le détail de l’aventure).

Dès leur apparition, ils envahirent cuisine après cuisine, village après village. Les famines diminuaient grâce à une meilleure organisation des vivres. Les villageois mangeaient plus variés et jamais plus gâteau ne tourna.

Yummi-Kah

Progressivement, les bestioles ont émigré du garde-manger au réfrigérateur, y trouvant là un outil de travail révolutionnaire.

Ils y habitent désormais par tribus, et sont en charge de garantir la fraîcheur et l’intégrité des aliments et de leurs nutriments. Pourtant, ils faillirent quitter le frigo et errer dans toute la maison un jour sombre des années 1970.

Alors qu’ils étaient en train de vaquer à leurs occupations alimentaires, le frigo s’était ouvert brusquement, sans la douceur habituelle de la maman humaine qui préparait le dîner.

D’ailleurs il était trop tard. Une silhouette inhabituelle s’était présentée, ronde et lourde. Cette silhouette avait ravagé le frigo. Elle avait pris à pleine main du fromage, de la viande, déchiré les emballages, croqué dedans et jeté les restes par terre ou dans le frigo. Les bestioles avaient à peine eu le temps de se réfugier dans les trous réservés aux œufs. Les bouteilles avaient été renversées et puis il était parti, laissant le frigo ouvert toute la nuit.

Depuis ce jour de 1973, ils trembleraient en pensant à celui qu’ils appelaient le Yummikrok.

Twip est l’un de leurs descendants…